L’histoire des chevaliers

 Le château de Londigny se situe en réalité sur le hameau de Le Peu à 7 km environ au sud de Sauzé-Vaussais mais dans le Département de la Charente. Le petit village de Londigny (CP16700) fait partie du canton de Villefagnan. L’Histoire du château débute au XVème siècle…

Résumé :

L’Histoire du Château est gravée dans ses pierres à travers ses blasons et vitraux.

Londigny est mentionné pour la première fois au XVème siècle, comme étant la propriété de Jean Jousserand, écuyer, seigneur de Laire, dont la famille conserva le domaine jusque vers le milieu de XVIIème siècle. Puis Londigny passa successivement aux familles de Touchimbert et de Lameth .
Le château actuel, a été érigé en 1881 par Léopold Auguste Prévost Sansac (Marquis) de Touchimbert et son gendre Joseph Ambroise Antoine Alfred de Lameth (Comte puis en 1904 Marquis de Bussy). Reconstruit dans l’esprit de Viollet-le-Duc, c’est une imposante réalisation du XIXe siècle. Il constitue un mélange surprenant d’architecture néo-gothique et néo-renaissance. Il est pour la majeure partie l’œuvre du marquis de Lameth.
Au XVe siècle, il n’existait qu’une petite gentilhommière qui était la propriété de Jean Jousserand, écuyer, seigneur de Laire.
Côté cour, il se compose d’un long corps de logis rectangulaire doté d’un pavillon en avant corps, avec aile en retour. cette façade est agrémentée d’une décoration riche et variée.
Côté jardin, le château présente un aspect sensiblement différent. L’une des extremités est dotée d’une tour circulaire, tandis que l’aile en retour est flanquée d’une haute tour, rappelant le donjon médiéval.
A proximité du château s’étendent d’importantes dépendances autrefois occupées par une conciergerie, les écuries et les granges.

chateau
Histoire du chateau de Londigny vielle carte postale
Histoire du chateau de Londigny récent

Pour plus de photos du Château avant rénovations : le canton de Villefagnan

Histoire :
• Les Jousserand

• Les touchinbert

• Les Lameth

Architecture :
• Blasons et vitraux

• Chimères

Les commentaires sont clos.